Hong Kong (Chine)

L’usine de traitement des boues construite par Veolia à Hong Kong est bien plus qu’un site industriel. C’est un véritable complexe écologique autonome et autosuffisant en eau et en énergie.

Ecologie urbaine

Construite pour assurer le traitement énergétique des boues des 11 stations d’épuration de cette région de 7,2 millions d’habitants, l’usine est totalement autonome en eau et en énergie. Le poids des boues sera réduit de 90 % par incinération et les résidus seront enfouis en décharge, alors qu’aujourd’hui c’est l’ensemble des boues qui part en centre d’enfouissement. La capacité installée de l’usine en fait la plus grande unité d’incinération de boues d’épuration au monde. 

Les solutions

  • Ingénierie et construction d’usines de traitement.
  • Dessalement et production d’eau potable : 600 m3 d’eau potable sont produits quotidiennement grâce à une usine de dessalement d’eau de mer intégrée au site. Cette eau répond aux besoins de fonctionnement du complexe écologique.
  • Recyclage des eaux usées : un circuit de recyclage des eaux sales permet de ne rejeter aucun effluent en mer.
  • Valorisation énergétique des boues : le traitement des boues produit plus de 14 MW d’électricité, ce qui est supérieur aux besoins du site. L’excédent d’électricité produit est distribué sur le réseau public.
  • Exploitation, maintenance et optimisation.
  • Management et capital humain.

Les avantages

  • Préservation du cadre de vie en ville.
  • Maîtrise de l’empreinte environnementale globale.
Partager