Indice d'impact sur l'eau

Les équipes de recherche et d'innovation de Veolia ont mis au point l'indice d'impact sur l'eau (Water Impact Index), premier indicateur d'appréciation globale de l'impact de l'activité humaine sur les ressources hydriques.

L'indice d'impact sur l'eau

Cet outil permet aux municipalités de planifier des projets à long terme et de mieux appréhender la logique de durabilité, afin d'assurer la pérennité des réserves en eau et de préserver les écosystèmes aquatiques.

L'empreinte eau : bien plus qu'une question de quantité

L'indice d'impact sur l'eau (Water Impact Index) ne se contente pas de quantifier les volumes d'eau, comme le font les outils de mesure traditionnels. Il prend en compte trois éléments cruciaux : la quantité d'eau utilisée, le niveau de sollicitation des ressources hydriques et la qualité globale de l'eau.

schéma-indice-impact-eau
L'indice d'impact sur l'eau

L'indice d'impact sur l'eau (Water Impact Index), qui évalue les conséquences de l'activité humaine sur les ressources en eau, établit par ailleurs une méthodologie qui détermine les impacts positifs et négatifs du mode de gestion des ressources hydriques. Il fournit aux décideurs les éléments requis pour adopter un mode de gestion de l'eau en toute connaissance de cause.

Méthodologie de l'indice d'impact sur l'eau

Qu'il s'agisse de la gestion d'une usine de production textile ou d'une station d'épuration, l'indice d'impact sur l'eau (Water Impact Index) considère l'impact direct et indirect d'une activité dans une analyse complète du cycle de vie. Il intègre les volumes et la qualité de l'eau prélevée et rejetée dans l'environnement et combine ces données avec l'indice de stress hydrique, qui traduit le niveau de sollicitation d'une ressource. Ce nouvel indice inclut divers facteurs de production indirects - énergie, matières premières, produits chimiques et déchets produits - et permet de déterminer l'impact sur l'eau.

L'indice d'impact sur l'eau (Water Impact Index) permet d'apprécier les répercussions potentielles d'une mauvaise gestion de l'eau et des réseaux d'assainissement sur d'autres utilisations de l'eau (par l'homme et par les écosystèmes).

Partager